DAX-a-pied

DAX-a-pied

FERIA 2013 au 34 rue des Jardins à Dax

FERIA 2013

 

Nouvellement installée à Dax, je me faisais un plaisir d'assister pour la première fois à la féria de Dax ayant l'expérience dans ma jeunesse des fêtes de Bayonne.

J'ai donc décidé de tenir un journal  et de publier quelques photos :

Mon journal de la Feria de Dax 2013 au 34 rue des Jardins à Dax

Vendredi 23 Aout 2013 - Méditation du jour : ça sent encore Ie pipi dans les rues de Dax ... écoeurant ... une bonne pluie par là-dessus rafraichirait I'athmosphère.

Dans son article de Sud Ouest Ie 20 Aout 2013, Audrey Lugwig fait remarquer "Ces ferias ont confirmé la tendance : deux fêtes coexistent dans une seule. Alors que la fête de jour reste dans I'esprit, celle de nuit porte le bonnet d'âne. "

Je suis résidente au 34 rue des jardins, à la residence des jardins, à côté du Mac DO et du stade Boyau . C'est une résidence majoritairement habitée par des curistes et sans portail - mais ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de portail que ce n'est pas une résidence privée. Ce que semble oublier les personnes qui viennent - chaque semaine -  aux matchs du stade Boyau et qui garent leurs voitures dans les résidences "des jardins" et "des sports") au 34 - 36 -38 rue des jardins. On peut faire un effort pendant quelque sheuresl pour la collectivité !

Pour ma part, je n'ai pas vu I'esprit de la fête ni de jour encore moins de nuit

Dès le mercredi, - sans autorisation - les pelouses de notre résidence (privée) étaient envahies de tentes, d'ordures et de jeunes (toulousains, bordelais, etc) qui dormaient jusqu'a midi, (dans les tentes ou dans les voitures) puis trainaient toute la journée,  un verre a la main ou affalés par terre ou sur des transats - je me demande d'ailleurs d'ou venaient ces transats ! 

 

dax-féria-34 rue des jardins-parking privé-sous mes fenêtres1.JPG


ça criait, je devrais dire "gueulait", mettait la musique des voiture à bloc et pissait partout. Certains ont même été déposer leurs crottes (avec le papier) devant la fenêtre du voisin (un monsieur bien malade et âgé) et bien sûr comme les chiens ils n'ont rien ramassé. Je leur ai signalé qu'il y avait un espace réservé pour eux près de l'Adour. II m'a été répondu - par une jeune arrogante qui a cru que j'étais en colère et qui m'a proposé des biscuits ! - "que cet espace était complet", (j'ai été vérifier et c'était "un mensonge !" il restait encore beaucoup de place dans les espaces réservés…mais pouvait-on y garer la voiture ? Là était la question) J'ai bien précisé à cette jeune fille, que je n'étais pas en colère mais que je trouvais anormal qu'elle s'installe chez les gens sans même demander I'autorisation. Le Maire de Dax a beau donner les clefs de la ville aux festayres, je n'ai pas moi donné les clefs de mon appartement et de ma résidence sur l'autel de la feria. En fait, ces jeunes ont deux maladies du siècle :

1- il faut rester près des voitures (il n'y avait peut-être pas de quoi se garer sur les berges de I'Adour)

2 - une incivilité majeure. Tout cela donnait I'impression d'une invasion de barbares : après les sarrazins on avait les toulousains !!

Tous les jours, en fin d'après midi, I'agitation commençait et I'animation continua de plus belle, en titubant de plus en plus, en cassant des bouteilles, en organisant un barbecue sous les fenêtres des résidents, et en gueulant , sono de la techno à  bloc et tout cela jusqu'a minuit ou 1 heure du matin ... avec la présence d'ailleurs de quelques adultes que ça amusait ou qui n'osaient trop rien dire. Je dois dire- à propos de ces adultes - que ce sont des personnes qui sont venues pour la féria, qui ont loué un studio dans la résidence et qui n'en ont rien à faire des résidents. N'empêche que j'ai appris quelque chose, en regardant, de mon balcon,  deuxjeunes hommes et quelques bouteilles d'alcoool fort dans le coffre ouvert de leurs voitures. Ils ont rempli deux grandes bouteilles en mélangeant tous ces alcool. Puis ils ont mis ces deux grands bouteilles dans des sacs à dos avec un tuyau en plastique de la bouteille à la bouche…Je n'avais jamais vu cela… On n'arrête pas le progrès !  Tout ce petit monde dans la nuit partait au centre ville,  j' imagine, et le lendemain on les retrouvait affalés, récupérant de la nuit et cuvant leurs boissons, au milieu des ordures et vomissures sur nos espaces herbeux.

 

Dès le jeudi, le groupe a augmenté et les tentes aussi ... les ordures aussi ... les beuveries aussi. Certainement des  connaissances de la fête. Les pelouses ne suffisant pas, j'ai retrouvé quelques jeunes sur notre perron d'entrée, dont une jeune fille bien éméchée à laquelle j'ai proposé de donner les clefs de mon appartement pour se reposer. Tres intéressée, elle n'a pas percuté un instant que je "blaguais" ! Est-ce l'esprit des férias qui fait que cette attitude de relachement pendant 4 jours paraît tout à fait normale et que si on ne boit pas, pour certains "à mort", si on ne vandalise pas, si on ne casse pas et tout le reste, ce n'est pas la fête. J'ai par exemple retrouvé notre poubelle au bout de la rue des jardins ! et j'ai été obligée de nettoyer Ie perron où les chaussures collaient au sol quand on marchait suite aux boissons répandues.

 

 artfichier_730986_3218989_201312161642545.jpg

 

Le vendredi soir, vers 19h, j'ai appelé Ie commissariat de police afin de savoir si c'était la culture de la féria de Dax de s'installer n'importe où dans la ville, de squatter les pelouses privées, de porter diverses nuisances et de mettre en danger la vie d'autrui … Dans ce cas-là je n'avais rien à dire et même à ne pas être étonnée. "Mais non, mais non - m'a-t-on dit - fort aimablement ... on vous envoie quelqu'un pour dire à ces personnes d'aller dans les espaces réservés" ... j'attends toujours l'aide de la police .... Le samedi, je suis passée au commissariat de police pour signaler les mêmes désagréments et demander de l'aide .... "Je vous envoie quelqu'un m'a dit une dame fort charmante" … j'attends toujours .... Ce à quoi, une voisine rencontrée à Carrefour m'a dit: "ce n'est pas étonnant que la police ne soit pas venue, vous n'êtes pas connue .. il faut avoir des relations pour être protégé pendant les fêtes". Je lui ai fait remarquer que peut-être la police avait beaucoup de travail et que le problème c'était peut-être un manque d'organisation et d'adaptation des responsables de cette feria à notre époque. Ce à quoi elle me faisait remarquer très justement que beaucoup d'espaces avaient été protégés, que la fontaine chaude avait un habit de planches et que Ie légionnaire était invisible sous sa caisse de bois ... et que par contre, il n'y a pas de concertation avec les résidents - avant la feria - pour faire un travail de prévention dans les espaces privés; D'ailleurs, m 'a-t-elle dit, il y a des résidents de Dax, qui partent en vacances hors Dax, lors de la Feria. Mais, est-ce une fête dans la ville de Dax avec ces devantures de magasins protégées par du contreplaqué, ces plates-bandes et statues entourées de grillages ou de cages en bois. Cela donne plutot I'impression d'être dans les iles lors du passage d'un ouragan ? ou d'une difficulté à maintenir I'ordre et à protéger les citoyens même pendant la feria.

 

Le samedi, toujours la même chose ... mais en plus triste et en plus sale ... lever encore plus tard ... mines renfrognées ... ordures +++, odeurs ... on titube de plus en plus tôt… ça ne me paraît pas du tout être une fête ... pourtant une éclaircie ... j'entends vers 13h, un choeur - à plusieurs voix - de chants basques derrière chez moi. Mon coeur de basquaise palpite !  Je sors pour voir et aller chanter avec eux, mais c'est derrière un grand mur … ça n'a pas duré longtemps mais ça me rappelait mes souvenirs d'enfance lors des fêtes au Pays Basque.

 

 Je me suis dit que ça allait durer jusqu'à dimanche au soir, qu'il fallait que je prenne une grande respiration et qu'après je pourrais dormir. Car depuis mercredi, je vivais fenêtres fermées. Et bien non ... comme une volée de moineaux, et après avoir nettoyé l'espace, ces squatters sont partis le dimanche midi.

 

Quelques réflexions s'imposent si I'on veut que la féria de Dax 2014 retrouve son charme et afin que Monsieur Ie Maire ne soit plus préoccupé : 

La Mairie et l'ensemble des organisateurs de la Féria, sont responsables de la Feria. IIs doivent donc agir en prévention et non pas regretter en constatant les dégats. II n'est pas suffisant d'avancer l'heure de fermeture avant 4 heures du matin. II faut agir en amont et se faire aider par les dacquois qui veulent s'impliquer pour que les fêtes soient totalement reussies.

2 - Dans Ie mois précédant la féria, préparer la féria avec les résidents se trouvant dans Ie périmêtre des fêtes et mettre en place une liste (ou I'on peut s'inscrire) de villas et résidences à faire contrôler - tous les jours - matin et soir - par la police municipale avec un numéro de téléphone "spécial feria" que l'on peut appeler en cas de problème. S'il y a des squatters dans les endroits non dédiés, et que les résidents ne sont pas d'accord, ils sont envoyés par la police municipale vers les endroits dédiés. En premier temps, il n'est pas besoin de mobiliser la police nationale. C'est une attitude minimale de 'obligation faite aux administrations et à la police municipale de protéger les personnes et les biens.

NIKOS40 fait remarquer dans Sud Ouest : A pampelune  y a une présence permanente des forces de l'ordre qui n'hésitent pas à donner une amende ou à embarquer toute personne récalcitrante au manque du réglement. Pourtant là-bas la feria dure non stop.

 

3- mettre sur le site internet de la ville de Dax et distribuer à toutes les personnes entrant dans Dax pour la féria, un mémorandum des bonnes pratiques (un règlement) en signalant que la féria de Dax est "une culture de la fête" et non un défouloir ou tout est permis (parce qu'on a reçu les clés de la ville) , surtout ce que l'on ne ferait pas chez soi, - en signalant les endroits dédiés pour les tentes et les voitures et en rappelant qu'hors des ces endroits, il est interdit de camper et de garer les voitures et que la police interviendra. Faire en sorte donc, que les endroits dédiés pour les tentes soient suffisants, agréables , non loin de la féria avec des parkings prôches pour garer les voitures et des navettes suffisantes.
Signaler aussi sur ce mémorandum, au sujet de I'alcool que I'ivresse sur la voie publique est un délit. L'article L 3341-1 du Code de la Santé Publique dispose: « Une personne trouvée en état d'ivresse dans les lieux publics est, par mesure de police, conduite à ses frais dans le local de Police ou de Gendarmerie Ie plus voisin ou dans une chambre de sureté, pour y être retenue jusqu 'à ce qu'il ou qu 'elle ait recouvré la raison ».  L'infraction constitue une contravention de la 2eme classe (amende max 
150 euros) .

 

Réfléchir très sérieusement à la responsabilite des festayres qui préparent leurs mélanges détonnants (souvent dans les voitures) et interdire les sacs à dos pleins d'alcool. J'ai vu à Carrefour, des jeunes acheter un nombre incalculable de packs de bière et des bouteilles d'alcool fort … Il est certain que la féria est une aubaine financière pour ces grandes surfaces et les bars!

 

Et comme dit manalt dans Sud Ouest: Pourquoi à Pampelune avec 10 fois plus de monde, voire davantage, cela se passe mieux ? Idem pour Huesca, qui compte à peu près le même volume de personnes que DAX ? Tolerance zéro en Espagne: Uriner dans la rue à Pampelune, 120 € d'amende. Bagarre: prison ... II y a une réelle éducation à la fête pour les locaux, peu ou pas de consommation d'alcool en dehors des bars et cafés (peu de personnes qui amènent à boire, bouteilles en bandoulière etc ...).


Pour terminer : comme je ne suis pas certaine que I'ambiance de la féria de Dax va changer. .. je ferai comme beaucoup de dacquois ... je prendrais quelques  jours de vacances hors Dax pendant la féria.

artfichier_730986_3218988_20131216164243.jpg

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

J'ai fait parvenir ce petit journal  à Monsieur le Maire de Dax et j'ai reçu un réponse de la première adjointe Madame  Bonjean (dossier suivi par Benjamin Pérès - directeur de cabinet)

Madame,

Dax, Ie 30 aout 2013

MADAME BESSONART 34 RUE DES JARDINS 40100 DAX

J'accuse réception de votre courrier enregistré en Mairie Ie 27 août 2013, par lequel vous avez souhaité me faire part de vos remarques relatives à I'organisation de la dernière Féria de Dax, ainsi que de vos observations quant au comportement des campeurs installés à proximité de votre résidence, je n'ignore rien des désagréments posés par ces fêtes à I'ensemble des habitants de notre cité.

C'est pourquoi, dès mon arrivée à la tête de notre municipalité, j'ai souhaité engager une vaste réflexion destinée à limiter les nuisances engendrées par ces fêtes auprès de la population. Cette réflexion a débouché sur des mesures immédiates, renforcées années après années par la mise en place d'un dispositif restreignant les horaires d'ouverture des débits de boissons, renforçant la sécurité sur le périmètre des fêtes, dissuadant Ie camping sauvage, et améliorant I'accueil des festayres et les mesures d'hygiène, qui je l'espère portera ses fruits sur Ie long terme.

Afin de dissuader les festayres de s'installer sur des espaces inadaptés, qu'ils soient publics ou privés, nous avions cette année aménagé quatre zones de camping mises à disposition de nos visiteurs gratuitement.

Ces aires de campement, équipées de douches et de sanitaires, étaient situées dans les secteur des Berges de l'Adour-Baignots (1000 places) et du bois de Boulogne (500 places), complétées par des aires implantées à Saint-Vincent de Paul (500 places) et Saint-Paul les Dax (500 places).

Parallèlement à ces efforts déployés pour améliorer l'accueil des personnes fréquentant nos fêtes, nous avons également accentué la répression à l'égard du camping illicite. 

Afin de lutter efficacement contre I'installation de campements hors des aires aménagées, les services de la Police Municipale ont été épaulés, pour toute la durée des fêtes, par une société de gardiennage.

Selon Ie premier bilan réalisé, ce sont plus de 1700 tentes qui ont ainsi été démontées et réorientées vers les campements prévus a cet effet durant les cinq jours qu'a duré la Feria.

Cependant, I'accueil de plus de 800 000 festayres durant toute la durée des fêtes pose des problèmes logistiques pour une ville de la taille de Dax, dont vous saurez mesurer I'ampleur et la difficulté.

compte tenu des efforts conséquents que nous avons cette année encore mis en ceuvre, je regrette que ce dispositif n'ait pas dissuadéles campeurs de s'installer aux abords de votre résidence.

C'est pourquoi j'ai d'ores et deja sollicité mes services afin qu'ils déploient une vigilance particulière dans le secteur que vous m'indiquez à l'occasion des prochaines éditions de la Féria.

J'ai également pris bonne note de vos observations et de vos suggestions relatives à I'amélioration de l'organisation de nos fêtes. Ces propositions nous seront fort utiles pour améliorer notre dispositif dans les années à venir. Je tenais en conséquent à vous en remercier.

Convaincu de votre sensibilitéaux efforts fait par la ville de Dax pour limiter les désagrements que vous subissez, je vous prie d'agréer, Madame, I'expression de mes sentiments distingués.

Pour Ie Maire empêché Le 1er Adjoint

Elisabeth BONJEAN 



16/12/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres